FC LIGNE-PARADIS : site officiel du club de foot de ST PIERRE - footeo

9ème journée : nouveau match nul des seniors 1

21 mai 2014 - 20:43

FC LIGNE-PARADIS - OCSA LÉOPARDS : 0-0. Cinquième match sans victoire pour des Saint-Pierrois clairement au ralenti après un début de saison tonitruant. (article du JIR)

Avec neuf points de pris lors des cinq dernières rencontres, la Ligne-Paradis semble marquer le pas. Est-ce grave docteur ? "C'est inquiétant oui et non. Il va falloir retrouver les joies de la victoire au plus vite mais sinon dans le contenu ça reste correct" lance Thierry Hoarau. Sur l'ensemble du match on s'accordre à dire que le technicien est dans le vrai malgré quarante cinq premières minutes laborieuses. Malgré un bon départ, les locaux sont retombés en intensité laissant à Praud la première occasion de la rencontre (10e), mais sa tentative est déviée de justesse en corner. Plus rien par la suite et c'est donc sur ce score nul et vierge que les partenaires de Minatchy regagnent les vestiaires.

Un hold-up presque parfait

Au retour des vestiaires, les Saint-Pierrois reviennent avec de meilleures intentions. Filomar lance idéalement Laiton en profondeur, ce dernier évite le retour des défenseurs mais croise trop sa frappe (53e). La partie s'est équilibrée, et Filomar encore lui, retrouve Laiton aux vingt mètres, le une-deux est parfait, l'ancien tamponnais s'engouffre dans la défense mais sa frappe est trop molle pour inquièter Élizéon.

Si les locaux ont la possession du ballon, en face, les hommes de Frédéric Mounichy ne paniquent pas et jouent les contre-attaques à fond. Il a manqué cependant le dernier geste pour mettre ce petit but qui aurait fait la différence. Dugain jouait à merveille son rôle de pivot mais au milieu de terrain il manquait cette justesse technique pour percer la défense adverse. "Il nous manquait quelques éléments importants notamment le capitaine Cédric Androge qui aurait sûrement pu faire basculer le match en notre faveur." Face à un bloc compacte, Thierry Hoarau se permet même de changer sa doublette d'attaquants mais en vain, le score ne bougera pas. "J'ai à ma disposition, six, sept attaquants potentiellement titulaires, il faut tenter des choses."

Fréderic Mounichy, de son côté, s'en contente à moitié. "Mentalement, je suis satisfait de mes joueurs, on a répondu présent face un adversaire costaud mais la dernière occasion me laisse un petit goût amer." À la 90e minute Banon a eu en effet la balle de match au bout du pied mais a manqué de précision dans son tir pour tromper Mussard. Un but qui aurait fait du bien aux Saint-Andréens qui restent dangereusement au contact de la zone rouge.

C. Corré

Commentaires