FC LIGNE-PARADIS : site officiel du club de foot de ST PIERRE - footeo

5ème journée de Super D2 : un match nul qui contente tout le monde...

13 avril 2014 - 19:33

Le derby saint-pierrois entre le FC LIGNE-PARADIS et le CO ST-PIERRE a débouché sur un match nul 0-0 Article du JIR et photo du Quotidien

Le choc saint-pierrois tant attendu a accouché d'une petite souris défraîchie à la sortie.

Voilà, voilà, voilà ! Bayer aux corneilles au stade, c'est possible. Ce derby en haut de l'affiche était soporifique à souhait. Il laisse des questions et peu de réponses si ce n'est que les deux formations étaient sans doute tétanisées par l'enjeu. La bataille tactique du premier acte a laissé l'assistance stoïque.

“Il a fallu prendre en compte le dispositif de l'adversaire avant de mettre en place la stratégie adéquate ?, révèle le coach Thierry Hoarau. Et pourtant, ces deux équipes sont d'ordinaire enclines à produire du jeu. Elles sont même animées des meilleures intentions. Quelle défense alors pour expliquer ces attaques inhibées. “D'abord il faut féliciter l'adversaire, livre d'abord Patrick Bonhomme. Pour une équipe qui vient de la D2D, je trouve qu'elle a beaucoup de qualités. Elle me fait penser au Bras-Fusil de la saison dernière. Quant à nous, on a essayé de montrer des choses mais ils nous ont bien contenus. Il aurait fallu passer davantage par les côtés, mais aussi utiliser la profondeur"

Viser plus haut

Il aurait fallu... C'était bien le duel des occasions manquées. Heureusement, les vingt-deux acteurs sortent quelque peu de leur léthargie en seconde période. Un deuxième acte pas folichon pour autant. Laiton, d'un lob astucieux (55e) puis d'une frappe en première intention (59e) fait passer un léger frisson dans les tribunes. Ça a le mérite d'ouvrir un œil.

Le retour des vestiaires, durant un petit quart d'heure, laissait à penser que la joute allait enfin se débrider. Les locaux avaient une très légère emprise sur les débats. Mais rien ne se passait à l'approche de la surface. Morne plaine. Brice Acapandié était bien le seul à assurer un brin de spectacle. Ses déhanchés surprenaient, mais ne créaient pas de réelles opportunités. Il fallait bien s'en contenter. Acapandié attirait les crampons de ses gardes chiourmes. L'ancien de l'USST s'installe en valeur sûre depuis son but à la Rivière Sport.

Ce nul insipide fait toutefois les bonnes affaires de la Ligne Paradis. “Même si on est toujours invaincus, il ne faut pas se croire arrivés, tempère Thierry Hoarau, plutôt frileux sur le coup, ce qui doit être une marque de fabrique à Saint-Pierre. On l'a vu ce soir, les matchs sont de plus en plus difficiles. Pour le moment notre place est méritée, nos points ne sont pas volés mais il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin. On en saura plus seulement d'ici la 14e journée

L'objectif maintien, lorsque l'on connaît un tel départ canon, est déjà dans la poche. Il ne faudra pas s'endormir, mais il ne fait plus aucun doute que la fraîcheur de la Ligne Paradis va jouer un autre rôle, bien plus passionnant.

Quant au CO Saint-Pierre, il engrange les matches sans défaite. Les joueurs de Daniel Scher, dans un passé très récent, ont montré des enchaînements plus intéressants. Ça va revenir.

C. Corré

Commentaires